Le sexisme au travail

Source: JUMP / https://www.youtube.com/channel/UCtMSZ3KbXZfGURhM-ZGosDw

94% des femmes interrogées ont déjà été victimes de comportements sexistes sur leur lieu de travail ! 49% des femmes interrogées considèrent qu’elles n’ont pas obtenu une promotion à cause de leur sexe et 80% d’entre elles sont souvent interrompues et/ou ne sont pas écoutées quand elles parlent! Le sexisme peut être un frein pour l’avancée de la carrière des femmes et une entrave à leur épanouissement professionnel. Face à ce constat, plus de 3/4 des répondant.e.s considèrent que des outils spécifiques doivent être mis en place pour lutter contre le sexisme!

Quelques statistiques européennes sur le sexisme au travail

Techniques de répartie contre le sexisme, l’homophobie et le racisme

Source: http://stopausexisme.eu/videos/

En promouvant l’égalité des sexes aux travail, JUMP contribue à résoudre les problèmes de discrimination fondée sur le sexe dans un environnement professionnel. JUMP croit fermement que les organisations créeront de la valeur ajoutée et atteindront des performances plus élevées de manière durable. Au-delà de l’impact qu’il a sur une organisation, JUMP générère également un impact social dans la communauté en créant une société plus égalitaire.

Comment on répond à des propos sexistes ? JUMP vous propose des alternatives de réponses !

  1. L’autodérision

2. L’insolence

3. La pirouette

4. L’alexandrin

5. Le compliment

6. La vérité

7. La question

8. Et c’est justement…

9. La fausse citation

Le mansplaning en 60 secondes

Plusieurs formes de sexisme existent. Notons, entre autre, le mansplaning ! Quand un homme connaît mieux les sujets uniquement vécus par les femmes. Exemple: la grosses et les règles.

Initiative du Conseil du statut de la femme Canada / Gazette des femmes

Ces mots sexistes du dictionnaire

Des militants français dénoncent certaines définitions jugées sexistes dans le Larousse 2020.

https://ici.radio-canada.ca/premiere/emissions/le-15-18/segments/entrevue/155108/linguiste-francais-sexisme-feminisme-langue

Photo: https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/metiers/art-culture-edition/dictionnaires-quels-sont-les-nouveaux-mots-cette-annee_2752207.html

Selon le dictionnaire Larousse, une boulangère n’est pas une femme qui confectionne du pain, mais bien « la femme du boulanger ». Et on ne parle pas ici du Larousse de 1952, mais bien de celui de 2020. Des voix s’élèvent d’ailleurs, en France, contre les définitions sexistes contenues dans ce dictionnaire. Selon la linguiste Pierrette Vachon-L’Heureux, qui a travaillé à l’Office québécois de la langue française (OQLF), la France accuse un retard par rapport au Québec sur la féminisation du français.

Le fait que le Larousse considère une présidente comme la femme d’un président et une guerrière comme une jeune femme qui revendique avec agressivité et violence sa place dans la société n’étonne pas Pierrette Vachon-L’Heureux : Nous avons affaire à une autre collectivité que la nôtre. C’est une représentation de cette société, et on voit bien qu’il y a des choses qui traînent.

Dans la société française que l’on connaît, le machisme est plus installé que chez nous. Et ça, ça fait une différence dans ce que les gens veulent projeter dans leur langage. Pierrette Vachon-L’Heureux, linguiste

Au Québec, le changement de mentalité s’est amorcé dans les années 70. À l’OQLF, à cette époque-là, on a dû proposer des formes pour les fonctions, les métiers dans l’administration publique, se rappelle la linguiste. Alors, ça a donné un élan et c’est là qu’on s’est mis à proposer toutes sortes de formes féminines.

Ce changement est toutefois loin de s’être fait dans l’harmonie. Il y a eu beaucoup de réticences, à plusieurs endroits, mais ça s’est installé petit à petit, affirme Pierrette L’Heureux-Vachon.

Et cette réticence existe toujours à l’heure actuelle en France. La linguiste affirme même que certaines de ses amies françaises se sont fait réprimander pour avoir demandé de se faire appeler directrices.

Sous la pression des militants en France, les responsables du Larousse ont affirmé que des changements seront apportés à la définition de certains mots.

https://ici.radio-canada.ca/premiere/emissions/le-15-18/segments/entrevue/155108/linguiste-francais-sexisme-feminisme-langue

TOUT PEUT CHANGER dans les coulisses du sexisme à Hollywood [Bande annonce]

https://www.journaldesfemmes.fr/loisirs/cinema/2604295-tout-peut-changer-dans-les-coulisses-du-sexisme-a-hollywood-bande-annonce/ Article du journal des femmes – Marie Dis.

Bande annonce de « Tout peut changer »

Synopsis : Tout peut changer est un documentaire qui révèle ce qui se cache derrière l’une des aberrations de l’industrie du cinéma américain : la sous-représentation des femmes à Hollywood. Le réalisateur Tom Donahue met en avant des décennies de discrimination à l’égard des femmes derrière et devant la caméra, grâce notamment à une méthode inédite d’étude des données chiffrées, avec, à l’appui, des centaines de témoignages accablants.  Plus important encore, le film cherche et propose des solutions qui vont au-delà de l’industrie du cinéma et bien au-delà des frontières américaines, à travers les témoignages de nombreuses voix d’Hollywood, dont Meryl Streep, Cate Blanchett, Natalie Portman, Reese Witherspoon, Sandra Oh, Jessica Chastain, Chloë Grace Moretz, Shonda Rhimes, ou encore, Geena Davis, également productrice exécutive du film ; pour mettre en exergue ce qui peut et doit changer.

@ Marie Dis, Journal des femmes culture, https://www.journaldesfemmes.fr/loisirs/cinema/2604295-tout-peut-changer-dans-les-coulisses-du-sexisme-a-hollywood-bande-annonce/

%d blogueurs aiment cette page :