Attirer les femmes en sciences

Le sexisme et les préjugés empêchent encore les femmes de se diriger en sciences.

Par Claude Gauvreau (site de l’UQAM) – article: https://www.actualites.uqam.ca/2019/attirer-femmes-sciences

Dessin issu d’une collection appartenant à des chercheurs de l’Université d’Hawaii

Selon le magazine Québec science de mars 2020, « les femmes ne forment que 20 % de la main-d’œuvre dans le domaine des sciences et des technologies au Canada, elles obtiennent moins de subventions de recherches que les hommes, ont des plus petits salaires que les hommes, elles connaissent des difficultés à accéder aux postes de professeurs et de gestionnaires, elles sont moins invitées comme conférencières dans les rencontres internationales et reçoivent moins de prix prestigieux. » (Gauvreau, 2019)

Pourquoi ?

« Cela n’a rien à voir avec les aptitudes des femmes en sciences, mais avec la culture sexiste et les préjugés de genre »,

— Louise Caroline Bergeron (M.A. Philosophie, 2012).

La doctorante et chercheuse, Louise Caroline Bergeron, M.A. philosophie 2012, a été embauchée par l’Institut de recherches et d’études féministes (IREF) pour mener une enquête sur la représentation des femmes aux cycles supérieurs de la Faculté des sciences de l’UQAM.

Le but:

Dresser un portrait statistique des étudiantes de cycles supérieurs e la Faculté pour la période 2005-2006 et 2015-2016. D’ailleurs, la démarche utilisé est spécifiée dans l’article paru sur le site de l’UQAM.

Mêmes aptitudes

La chercheure a coordonné le dossier «Femmes et sciences» (magazine Découvrir – ACFAS – numéro de février) avec la collaboration des professeurs Louise Cossette (département psychologie) et Patrice Potvin (département didactique).

« Louise Cossette y rappelle qu’il n’y a pas de différence entre les filles et les garçons à l’adolescence quand on compare leurs aptitudes en sciences, et que les filles sont même souvent meilleures que les garçons en maths», souligne la doctorante. Les cerveaux des filles et des garçons ne fonctionnent pas différemment. Les fonctions cognitives, le langage, la mémoire ou le raisonnement sont très diversifiés, peu importe le sexe. »

Louise Caroline Bergeron (M.A. Philosophie, 2012).

Par contre, même si les filles performent aussi bien que les garçons, elles ont tendance à se percevoir moins bonnes. Les intérêts divergent dès le secondaire selon le sexe.

C’est au moment de faire un choix de carrière que les filles délaisseraient les sciences. Un choix influencé, malheureusement, par l’éducation influencé par les stéréotypes de genre qui gardent les filles enfermées dans des rôles prédéfinies par la société qui façonne nos attitudes et nos attentes envers les enfants.

«Dans la tête des enfants et des ados, les scientifiques sont encore le plus souvent des hommes, comme l’illustrent les résultats du test Draw a scientist.»

LOUISE CAROLINE BERGERON (M.A. PHILOSOPHIE, 2012).

Dessine-moi un scientifique

Les médias, les loisirs scientifiques, les expériences scolaires et les parents exercent une influence sur le choix d’études. « Dans la tête des enfants et des ados, les scientifiques sont encore le plus souvent des hommes comme l’illustrent les résultats du test Draw a scientist. » (Lousie Caroline Bergeron).

L’an dernier des chercheurs en psychologie de la Northwestern University ont évalué l’évolution des stéréotypes en se basant sur les dessins de quelque 20 000 enfants et adolescents. Leurs résultats, publiés dans la revue Child Development, montrent qu’entre 1966 et 1977, moins de 1 % des jeunes représentaient une femme, alors qu’ils le font aujourd’hui une fois sur trois. Jusqu’à l’âge de 5-6 ans, les enfants dessinent aussi bien des scientifiques hommes que femmes. La tendance s’inverse au secondaire, alors que 75 % des filles et 98 % des garçons dessinent un homme. Les chercheurs expliquent ce changement par l’exposition des élèves aux stéréotypes de genre au fur et à mesure qu’ils grandissent.

Parcours inspirants

Selon l’article, pour réussir à changer la donne, il faut offrir des modèles et des récits de parcours diversifiés mais il faut aussi, en même temps, se soucier du milieu qui les accueille. Il est nécessaire de changer le discours servi aux filles, à savoir « qu’elles contribueront à faire progresser les connaissances et la société. »

Des mesures concrètes

  • Embaucher un plus grand nombre de professeures dans différentes disciplines
  • Offrir des activités de mentorat
  • Offrir des bourses destinées aux étudiantes qui font un retour aux études
  • Plus grande flexibilité en matière de conciliation travail/famille
  • Un service de garde à l’occasion des colloques ou des conférences
  • Passer le message que les femmes ont leur place en sciences et travailler à éliminer les traces de sexisme.

«L’important est de miser sur la curiosité et l’ambition des étudiantes, soutient Louise Caroline Bergeron. Cessons de rendre les femmes prudentes et récompensons plutôt leur audace et leur prise de risque.»

LOUISE CAROLINE BERGERON (M.A. PHILOSOPHIE, 2012).

Pour prendre connaissance de l’article complet, c’est par ici.

Publié par Table de concertation du mouvement des femmes Centre-du-Québec (TCMFCQ)

La TCMFCQ est un regroupement féministe voué à la défense collective des droits. Reconnue comme l'instance régionale en matière de condition féminine, elle agit dans plusieurs domaines qui touchent aux conditions de vie des femmes. Les valeurs défendues par la TCMFCQ sont l'égalité, l'équité, la solidarité et la justice sociale. NOTRE MISSION La Table de concertation du mouvement des femmes Centre-du-Québec (TCMFCQ) a pour mission première de travailler à l'amélioration des conditions de vie des femmes en étant un lieu de réflexion et d'action tourné vers le changement. HISTORIQUE La Table de concertation du mouvement des femmes Centre-du-Québec est née officiellement en mai 1998, de la volonté commune des groupes de femmes du Centre-du-Québec. Les groupes ont alors réaffirmé l'importance d'un tel regroupement pour défendre les droits et intérêts des Centricoises. En octobre 1998, la TCMFCQ débutait officiellement ses activités.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :