Première technicienne en explosifs à la Sûreté du Québec

Source: https://www.facebook.com/policesureteduquebec / Texte original de la page Facebook de la Sûreté du Québec.

Le sexisme existe et il faut le dénoncer. Mais il est aussi important de relever les bons coups des entreprises, organisations et même de la population. La Sûreté du Québec a partagé le témoignage de la première technicienne en explosifs dans le cadre du mois de l’histoire des femmes: Madame France Boudreau.

Être inspirée, c’est aussi une manière de changer les mentalités !

France Boudreau, technicienne en explosifs à la Sûreté du Québec

La profession policière a longtemps été la chasse-gardée des hommes. Mais depuis la première femme policière en 1975, des milliers d’autres femmes ont joint nos rangs. Elles occupent des postes variés et parfois même hors des sentiers battus. Dans le cadre du mois de l’histoire des femmes, nous vous présentons France Boudreau. Elle est la première technicienne en explosifs de la Sûreté du Québec.

« Je suis technicienne en explosifs depuis 2018. Je me considère choyée d’occuper ce poste puisque nous ne sommes que 13 membres de la Sûreté du Québec qui avons la chance de pratiquer ce beau métier. Notre mission est très variée. Nous pouvons être appelés à neutraliser des colis suspects, récupérer et détruire des explosifs saisis, sécuriser des endroits et assister le GTI avec nos robots ou autres appareils dans certaines de leurs missions. Nous intervenons aussi dans les événements nécessitant le port d’équipement spécialisé de protection comme lors de démantèlement de laboratoires clandestins par exemple. Nous travaillons aussi en collaboration avec des maîtres-chiens formés spécifiquement pour la détection d’explosifs. Pour devenir technicien(ne) en explosifs, nous devons tous passer aux travers d’un processus de sélection. Hommes comme femmes, nous devons réussir les mêmes tests d’entrée en fonction et acquérir les mêmes aptitudes. J’ai été très bien accueillie lors de mon entrée. Les femmes font partie intégrante de la Sûreté du Québec depuis bon nombre d’années même si je suis la première à occuper ce poste en particulier. Je suis contente de faire partie de cette super équipe et je suis prête à relever le prochain défi ! »

Publié par Table de concertation du mouvement des femmes Centre-du-Québec (TCMFCQ)

La TCMFCQ est un regroupement féministe voué à la défense collective des droits. Reconnue comme l'instance régionale en matière de condition féminine, elle agit dans plusieurs domaines qui touchent aux conditions de vie des femmes. Les valeurs défendues par la TCMFCQ sont l'égalité, l'équité, la solidarité et la justice sociale. NOTRE MISSION La Table de concertation du mouvement des femmes Centre-du-Québec (TCMFCQ) a pour mission première de travailler à l'amélioration des conditions de vie des femmes en étant un lieu de réflexion et d'action tourné vers le changement. HISTORIQUE La Table de concertation du mouvement des femmes Centre-du-Québec est née officiellement en mai 1998, de la volonté commune des groupes de femmes du Centre-du-Québec. Les groupes ont alors réaffirmé l'importance d'un tel regroupement pour défendre les droits et intérêts des Centricoises. En octobre 1998, la TCMFCQ débutait officiellement ses activités.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :