Stéréotype, préjugé et discrimination.

L’extrait ci-dessous est tiré du guide Agir contre le sexisme: un enjeu d’égalité disponible gratuitement sur le site Internet du projet Sexisme, pas ici.

La discrimination peut prendre différentes formes, par exemple: le sexisme, le racisme, l’homophobie, etc. Comme démontré ci-dessus, il s’effectue bel et bien un processus avant d’arriver à discrimination. Il faut aussi noter que même si le fait de discriminer est très rapide (en quelques secondes), son cycle d’enchaînement est toujours le même.

D’ailleurs, il est important de différencier le stéréotype, le préjugé et la discrimination.

Le stéréotype est une opinion toute faite qui s’appuie sur des attentes afin de catégoriser symboliquement un groupe de personnes. Cette opinion peut être influencée par l’éducation, la société, la famille, etc.

Le préjugé est un jugement influencé par des critères personnels (croyances, valeurs, d’éducation, famille, religion, etc.) qu’une personne porte à l’égard d’une autre afin de définir si ce que cette dernière fait ou dit est bien ou mal.

La discrimination est une action ou une décision qui a pour effet de traiter de manière négative et générale un groupe d’individus en raison de son sexe, de son genre, de sa religion, de son ethnie, etc. (4)

Source: (4) https://www.echoscommunication.org/des-solutions/déconstruire-les-préjuges/

Publié par Table de concertation du mouvement des femmes Centre-du-Québec (TCMFCQ)

La TCMFCQ est un regroupement féministe voué à la défense collective des droits. Reconnue comme l'instance régionale en matière de condition féminine, elle agit dans plusieurs domaines qui touchent aux conditions de vie des femmes. Les valeurs défendues par la TCMFCQ sont l'égalité, l'équité, la solidarité et la justice sociale. NOTRE MISSION La Table de concertation du mouvement des femmes Centre-du-Québec (TCMFCQ) a pour mission première de travailler à l'amélioration des conditions de vie des femmes en étant un lieu de réflexion et d'action tourné vers le changement. HISTORIQUE La Table de concertation du mouvement des femmes Centre-du-Québec est née officiellement en mai 1998, de la volonté commune des groupes de femmes du Centre-du-Québec. Les groupes ont alors réaffirmé l'importance d'un tel regroupement pour défendre les droits et intérêts des Centricoises. En octobre 1998, la TCMFCQ débutait officiellement ses activités.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :