Fin d’une pratique jugée sexiste au Tour de France.

Source: https://www.ouest-france.fr/tour-de-france/tour-de-france-fin-des-miss-sur-le-podium-place-desormais-a-un-hote-et-une-hotesse-6942444

Un article de l’Ouest France du 19 août 2020 annonce que le célèbre événement Le Tour de France mettait fin à une pratique jugée sexiste. Effectivement, des femmes appelées « miss » se rendaient sur le podium pour la remise des prix. D’ailleurs, ces mêmes femmes devaient embrasser le vainqueur (tradition du bisou), une tradition qui ne semble pas avoir été remise en cause !

Il est malheureux de constater que cette pratique décriée prenne fin non pas pour des raisons de sexisme, mais bien pour des raisons sanitaires qu’amène la pandémie du COVID19.

C’est le directeur du Tour de France, Christian Prudhomme, qui a fait l’annonce en précisant que la « mixité sera désormais respectée sur les podiums de la Grande Boucle, avec un homme et une femme qui remettront les maillots aux champions lors des arrivées. » (1)

Toujours selon le directeur, la mixité est présente depuis 20 ans pour d’autres types de courses.

Une tradition qui semble difficile à changer malgré les multiples voix qui s’élèvent régulièrement et les pétitions (38 000 signatures) qui demandent « la fin des hôtesses de podium ».

« Les femmes ne sont pas des objets ni des récompenses! »

https://www.ouest-france.fr/

La Formule 1, quant à elle, avait déjà mis fin aux « grid grils » en 2018. Des jeunes femmes choisies pour leur physique afin d’identifier l’emplacement des voitures avant la course.

Pour lire l’article intégralement: https://www.ouest-france.fr/tour-de-france/tour-de-france-fin-des-miss-sur-le-podium-place-desormais-a-un-hote-et-une-hotesse-6942444

Publié par Table de concertation du mouvement des femmes Centre-du-Québec (TCMFCQ)

La TCMFCQ est un regroupement féministe voué à la défense collective des droits. Reconnue comme l'instance régionale en matière de condition féminine, elle agit dans plusieurs domaines qui touchent aux conditions de vie des femmes. Les valeurs défendues par la TCMFCQ sont l'égalité, l'équité, la solidarité et la justice sociale. NOTRE MISSION La Table de concertation du mouvement des femmes Centre-du-Québec (TCMFCQ) a pour mission première de travailler à l'amélioration des conditions de vie des femmes en étant un lieu de réflexion et d'action tourné vers le changement. HISTORIQUE La Table de concertation du mouvement des femmes Centre-du-Québec est née officiellement en mai 1998, de la volonté commune des groupes de femmes du Centre-du-Québec. Les groupes ont alors réaffirmé l'importance d'un tel regroupement pour défendre les droits et intérêts des Centricoises. En octobre 1998, la TCMFCQ débutait officiellement ses activités.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :