Sexisme bienveillant ou galanterie ?

Source: https://www.huffingtonpost.fr/entry/dessinatrice-emma-sexisme-bienveillant_fr_5dada51ae4b0f34e3a7929a8

*** Attention *** : le sujet de la galanterie est discutable selon la personne qui la reçoit. Les personnes plus âgées y seront sensible (voir de manière agréable). Le sujet est intéressant parce qu’il crée une réflexion est un certain débat !

L’article ci-dessous est créée par l’autrice Emma qui a déjà illustré la charge mentale des femme qui a connu un succès sur les réseaux sociaux.

L’autrice Emma, connue pour son travail sur la charge mentale, sort ce jeudi 24 octobre une nouvelle BD intitulée « Des princes pas si charmants et autres illusions à dissiper ensemble! »

Si l’on parle de charge mentale aujourd’hui en France, c’est en grande partie grâce à elle. L’autrice féministe Emma, à qui l’on doit déjà trois bandes dessinées sur le sujet, revient ce jeudi 24 octobre avec la parution en librairie d’un quatrième tome intitulé “Des princes pas si charmants, et autres illusions à dissiper ensemble”.

Privilèges masculins, stratégies d’évitement ou encore histoire de la division des classes. Dans ce nouvel ouvrage, la blogueuse de 37 ans élargit le spectre des oppressions. Et ce n’est pas tout. Elle revient aussi sur une notion très largement méconnue, celle du “sexisme bienveillant”.

“Cela revient à traiter les femmes comme des petites choses à protéger”, explique cette dernière au HuffPost. On va ainsi valoriser certaines qualités dites féminines, comme la communication ou l’écoute, tout en leur refusant un gain d’autonomie. Une pratique qui s’inscrit aussi bien dans la sphère professionnelle que personnelle, précise la connaisseuse.

La galanterie peut en être une expression. Mais pas que. “On est vraiment très contents de t’avoir. Tu es sympathique, souriante. Ta présence égaye l’étage”, a par exemple confié un employeur à Emma au moment de son entretien individuel annuel. Mais rien, vraiment rien, sur son boulot au quotidien.

LIRE LA SUITE DE L’ARTICLE

Publié par Table de concertation du mouvement des femmes Centre-du-Québec (TCMFCQ)

La TCMFCQ est un regroupement féministe voué à la défense collective des droits. Reconnue comme l'instance régionale en matière de condition féminine, elle agit dans plusieurs domaines qui touchent aux conditions de vie des femmes. Les valeurs défendues par la TCMFCQ sont l'égalité, l'équité, la solidarité et la justice sociale. NOTRE MISSION La Table de concertation du mouvement des femmes Centre-du-Québec (TCMFCQ) a pour mission première de travailler à l'amélioration des conditions de vie des femmes en étant un lieu de réflexion et d'action tourné vers le changement. HISTORIQUE La Table de concertation du mouvement des femmes Centre-du-Québec est née officiellement en mai 1998, de la volonté commune des groupes de femmes du Centre-du-Québec. Les groupes ont alors réaffirmé l'importance d'un tel regroupement pour défendre les droits et intérêts des Centricoises. En octobre 1998, la TCMFCQ débutait officiellement ses activités.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :